Protéger notre île et sa biodiversité 
  Cliquez sur le paragraphe voulu pour accéder au contenu détaillé 

LES GESTES et LES PRATIQUES POUR PROTEGER LA BIODIVERSITE et l'ENVIRONNEMENT 

Les recommandatios ci-dessous ( il y en a 25 !)  il y en a beaucoup me direz-vous , certes ! c'est un fait. En même temps , c'est la prise de conscience de l'urgence et de l'importance des changements d'habitudes à envisager ... Chacun en son âme et conscience agira  selon ses choix. Le gîte du Tour du monde contribue à cela et est encore loin d'y arriver ; il ne s'agit pas de faire la morale aux autres ni même de juger ceux qui auraient du mal -  il s'agit de tendre vers un autre mode de vie ; cela prend necessairement un peu de temps mais l'urgence est là ! 

Nos 25 recommandations :

  • Ne plus utiliser de pesticides dans son jardin; 

  • En vacances à l'étranger, ne pas rapporter de spécimens vivants ou d'objets fabriqués à partir d'animaux ou de végétaux...En Nouvelle Calédonie, évitez d'emporter des coquillages , du sable , des cailloux 

  • Lors de balades, rester sur les chemins balisés: Tour du monde à le catalogue de tous les sentiers balisés en NC dans le salon des voyageurs :    Voir ICI

  • Utiliser les crêmes scolaires qui ne sont pas néfastes pour les coraux :et limiter   les produits cosmétiques non biodégradable ! Au gîte c'est le savon de marseille qui est courant   voir ICI ou ci-après

  • Utilisation de produits ménagers non polluants 

  • Eviter l'achat  de vêtements nettoyage à sec ( La plupart des entreprises de nettoyage à sec utilisent le perchloroéthylène (ou tétrachloroéthylène). Ce solvant est toxique pour ceux qui le manipulent: il est irritant pour la peau et les muqueuses, provoque nausées, maux de tête et pertes de connaissance, s’accumule dans l’organisme et est probablement cancérogène. Normalement utilisé en circuit fermé, il se retrouve néanmoins dans les nappes phréatiques et les rivières. Or, il est également très nocif pour l’environnement, les écosystèmes aquatiques en particulier…)


  • Maîtriser la consommation d'eau potable : Au Gîte  tour du monde , lorsque vous prenez une douche, en attendant l'eau chaude utiliser le seau pour le remplir d'eau froide ( en attendant l'eau chaude) et arroser le jardin.  Contrôle régulier des canalisation d'eau et réparation ( Gîte Du Tour du monde fait faire ce contrôle très régulièrement  

  • Ne pas cueillir de plantes et laisser les animaux sauvages tranquille. Araigners, cafards, vers de terre , escragots  sur votre chemin laisser les s'en aller ; si parfois il peut y avoir de mauvaise rencontre à l'intérieur d'un chalet : jetez dehors : on n'est pas obliger d'écraser comme un forcené ! - Les anti-moustiques pour région tropicale:  faites au mieux en sachant que l'on n'a ps encore trouvé de produits naturels pour lutter contre les moustiques des régions tropicales ; (clou de girofle, géranium, huile essentielle de lavande , citron, citronelle : cela ne fonctionne pas ici contrairement à ce que l'on vous dira !) entre  le zika et  le produit moustique chimique choisir le produit moustique est le moindre mal.  Seule la moustiquaire la nuit est écologique mais c'est valable que la nuit  et durant les siestes ! 

  • Eviter de gaspiller la nourriture en suivant quelques conseils et limiter la consomation de viandes : Tour du monde ouvre sa table d'hôtes permettant aux végétariens d'avoir un véritable plat ( sans surcoût mais à réserver par avance la veille) . 

  • Acheter des souvenirs de voyages de façon responsable: en Nouvelle Calédonie , nous privilégions l'artisanat local et l'atelier des femmes en Nouvelle Calédonie ( de tres belles chioses) 1, quai Ferry - port de Nouméa  

  • Eviter des photocopies en papier et  privilégier le numerique  et privilégier le recto-verso si photocopie indispensable 

  • Lors que vous vous rendez dans les îots au large, emmener systématiquement sac poubelle et ramener les déchets à terre et déposer dans un lieu adéquat de rammasage 

  • Eviter de manger certains poissons victimes de surpêches selon le lieu où vous vous trouvez ; Privilégier la pêche locale 

  • Avoir une préférence pour les produits BIO ( les prix commencent à se démocratiser ) 

  • Limiter les rejets de médicaments : Nous éliminons aux toilettes une large part des principes actifs des médicaments que nous ingurgitons. Résistants au traitement des eaux usées dans les stations d’épuration, ils se retrouvent dans les rivières et les mers où ils agissent sur la faune et la fl ore aquatiques. Leurs effets sont encore mal connus mais il semble, par exemple, que certains poissons exposés aux œstrogènes de synthèse des pilules contraceptives deviennent hermaphrodites. Que faire? Ne prendre de médicaments que lorsque c’est vraiment nécessaire (les antibiotiques ne servent à rien en cas d’infections virales) et rapporter à la pharmacie ceux qui ne sont pas utilisés ou dont la date de péremption est passée (ne les jetez ni à la poubelle ni dans les toilettes!).

  • La question du transport : Pour un trajet de 8h : Le ferry est le mode de transport le plus polluant, avec plus de 2000kg de CO2 par passager, pour une traversée de 400 km. Ensuite nous avons l’avion, avec un total de 750kg de CO2 par passager pour plus de 6500 km parcourus. Cette quantité diffère selon le type d’avion, le nombre de passagers, le type de fret et les conditions météorologique. Puis vient l’automobile. Si on considère que s’il y a 4 passagers dans une voiture, chaque personne va émettre environ 270kg de CO2, pour une distance d’environ 880 km.
    Le train est un mode de transport le plus écologique, à peine 72kg de CO2 par voyageur, pour un trajet de 1280 km.
    Bien entendu, le vélo et la marche restent les moyens les plus propres de se transporter. Ces modes de transport n’émettent aucune émission carbone, à moins que le vélo ne soit électrique. Or la Nouvelle Calédonie est une île où on utilise souvent le ferry sans compter chaque semaine les immenses paquebots arrivant d'Australie ! -  Utilisation très frequente de l'avion et à longue distance pour rejoindre le moindre continent terrestre -Quant à la voiture ; les 4x4 sont courants  et enfin  il n'y pas de train !                                Nous sommes donc très énergivores . Il faudra sans doute, en matière de transport aérien, emprunter les vols directs le mieux que l'on peut ( les décollage sont tres énergovores) , voyager légers (le poids des bagages boufent de l'énergie). Changer de mode de dépacement en vacances : vivres les randonnées !  Pour la voiture le 4x4 mythique des calédoniens : faut revoir la copie ! Où est le temps en NC où  on se déplaçait à cheval , à pied  sur les innombrables chemins et sentiers qui traversent le pays  par monts et par  vaux ? 


  • Acheter de la nourriture locale et de saison- Pour devenir «locavore», ne mangez que des aliments produits localement. Vous limitez ainsi le rejet de CO2 dans l’atmosphère au cours de leur transport (nombreux sont les animaux et végétaux qui risquent de disparaître à cause des changements climatiques dus à l’augmentation des gaz à effet de serre) et vous soutenez les producteurs de votre région qui cultivent ou élèvent des espèces indigènes. Bien sûr, cela implique aussi de consommer des fruits et légumes de saison. Ceux-ci étant bien souvent de meilleure qualité gustative – surtout s’ils sont bio – que leurs équivalents internationaux (dont la culture peut demander de grandes quantités d’engrais et pesticides chimiques et le transport est très polluant), vous n’y perdez pas au change!  : ICI le calendrier des fruits et légumes de saison en NC


  • S’équiper d’un cendrier de poche pour ses mégots; tous les chalets disposent d'un bocal en verre avec de l'eau : fumer à l'extérieur unbiquement 

  • La préservation de la flore : des arbres , des fleurs , le développement des parterres de fleurs , des haies, des arbustes, et la lutte contre les especes envahissants (ex Le pinus) : Le gîte du Tour du monde est une immersion complète dans la nature - préserver des espaces spécifiques en friches 

  • Protection de la petite faune - niche pour oiseaux - bassins d'eau avec poissons

  • N'utiliser que des produits non toxiques pour les mauvaises herbes ou utiliser  l'angrais naturel (non chimique) est la pratique du gîte 


  • Garder portable le plus longtemps possible avant d'en changer ( En République démocratique du Congo, d’où est extrait le fameux coltan, c’est l’extraordinaire biodiversité du Kivu qui est mise en péril: chasse illégale des derniers gorilles mais aussi d’éléphants, d’okapis… pour nourrir les mineurs, déforestation massive pour leur fournir du bois de construction et de chauffage et agrandir les mines, érosion et pollution des sols, de l’eau, de l’air… sans parler des confl its armés! Alors, avant de changer de téléphone ou d’ordinateur portable, pensez-y!)

  • Faire la promotion des associations locales de protection de l'environnement : le gîte du tour du monde renvoie à deux organismes :
                             - Caledoclean    Caledoclean mène des campagnes de sensibilisation à l’éco-citoyenneté et au développement durable en Nouvelle-Calédonie. Des actions de nettoyage des différents milieux naturels (plages, mangroves, forêts) mais aussi la rue sont régulièrement organisées. Les déchets collectés sont alors triés et les matériaux recyclables sont réutilisés. L’association Caledoclean agit également pour le reboisement des espaces naturels dégradés par les activités humaines et des campagnes d’éradication d’espèces végétales invasives sont aussi mises en place.

                                  WWF Nouvelle Caledonie   Le WWF est la première organisation mondiale de protection de la nature. En Nouvelle Calédonie : Telephone 27 50 25  mail : secretariat@wwf.nc

Fondé en 1961, le WWF - Organisation mondiale de protection de la nature - œuvre dans une centaine de pays à travers le monde en poursuivant 3 objectifs :1)préserver la biodiversité de notre planete . 2)Gérer durablement nos ressources naturelles . 3)Réduire les dséchets et la production des déchets .En Nouvelle-Calédonie, le WWF France, via son pôle outre-mer, a ouvert un bureau en octobre 2001 pour contribuer à la préservation du patrimoine naturel au travers :
-du développement de stratégies de conservation et de gestion durable des écorégions (forêt sèche, forêt humide, écosystèmes d'eau douce et récifs coralliens) 
-la contribution à l'amélioration de la gestion des menaces pesant sur ces écorégions (feux, espèces envahissantes...)
-le soutien aux hommes et aux structures par le développement d'actions d'éducation à l'environnement, de renforcement des compétences locales et par la création d'outils de gestion.


Le gîte du tour du monde est également adhérent à ATD " les acteurs du tourisme durable"

La CLIMATISATION des CHAMBRES et l'utilisation d'appareils lectriques à fort voltge  

Climatisation : Pour des raisons écologiques et afin de maîtriser les coûts liés aux phénomènes de réchauffement climatique, nous incitons les voyageurs à n'utiliser la climatisation qu'en cas de nécessité majeure ; chaque chalet dispose d'une climatisation. La climatisation est vontairement en option pour des raisons écologiques et constitue un choix payant de la part du voyageur  à savoir :

- 3600 CFP par semaine (30,16 euros ) et 480 CFP 4,02 euros ) /par jour supplémentaire dépassant la semaine ou à l'unité hors forfait semaine. A noter qu'elle ne doit être utilisée que pour le confort de la nuit si nécessaire. Tous les chalets disposent de ventilateurs ou brasseurs d'air .


Appareils électriques à fort voltage : Aucun chalet est équipé d'appareils à haut voltage ( grille pain, four électrique) - dès lors qu'un voyageur introduit de sa propre initiative un ppareil à fort voltage, celui-ci fait l'objet d'un suppément . Nos coûts sont toutes charges comprises y compris électricité; dès lors que la consommation est modifiée, celle-ci fait l'objet d'un coût supplémentaire : demander au gîte

L'EAU: recommandations aux occupants du gîte 

Dans la douche, il s'écoule un laps de temps avant que n'arrive l'eau chaude. Dans chaque douche, vous disposez d'un seau utile pour y laisser couler l'eau froide en attendant l'eau chaude ; utilisez l'eau du seau pour arroser les plantes en sortant de votre salle de bain ; cela économisera l'arrosage. Nous disposons également de bacs de récupération d'eau de pluie.

Utilisez l'eau du robinet selon une stricte utilité : (vaisselle, lavabo,..)

L'eau chaude vient de 2 grandes cuves à système de chauffe au solaire.

Au Tour du monde lave-vaisselle et machine à laver sont reliés au chauffe-eau solaire

ELECTRICITE :recommandations aux occupants du gîte 

Veuillez à n'utilisez l'éclairage qu'en cas de nécessité ; les ampoules sont pour la plupart des ampoules « économie d'énergie ».

Si vous utilisez des plaquettes à moustique ; n'oubliez pas de les éteindre le matin : privilégier les anti-moustiques naturels


Le frigo de la chambre est réglé selon la norme de refroidissement recommandé : n'y touchez pas.


Notre gîte demeure éclairé la nuit avec des ampoules basses consommations pour l'instant ; nous sommes contraints d'éclairer la nuit pour des raisons de sécurité car des voyageurs débarquent des vols de nuits et d'autres font des va-et-vient dans les toilettes extérieurs. Nous envisageons d'installer une luminosité utilisable uniquement par énergie scolaire ; en projet

Le choix des emballages pour les courses jusqu'à l'application obligatoire de la loi interdisant le plastique à usage unique en NC

Le plastique est roi. Dans la mesure du possible réduisez les emballages en plastique dans les magasins. Privilégier, du mieux que vous pouvez et selon votre budget, les bouteilles ou conserves en verre ou les emballages papiers ou cartons pour les autres denrées. La loi  de pays pays adopré le 27 decemmbre 2018 va interdire progressivement l'utilisation du plastique à usage unique 

Ici les interdictions appliquées progressivement à partir du 1er Aout 2019

L'UTILISATION DES CREMES SOLAIRES  protégeant les coraux !

Il est simple de déterminer si un écran solaire est nocif pour l'environnement marin: Ignorer ce qui est écrit sur la face avant, retournez le paquet, et lire les ingrédients. Notez la présence de conservateurs, puis passer par la liste des filtres UV chimiques. L'écran solaire est mortel pour les coraux et doit être évitée si le produit contient des parabens (conservateurs des communes telles que butylparabène) ou l'un des filtres chimiques suivantes:


BMDBM (4-tert-butyl-4-méthoxy benzophénone
BZ (benzophénone-3)
MBC (4-méthylbenzylidène camphre)
MOC (ethylhexyl methoxycinnamate)
OCT (octylméthoxycinnamate)
BEMT (bis-éthylhexyloxyphénol méthoxyphényl triazine)
tout composant qui inclut le benzène terme


Exemple de crème respectant l'environnement :

EVOA : Une crème solaire respectant l'environnement corallien

Il existe quelques produits de qualité (cher malheureusement) tels que EVOA: Toutes les formulations de la gamme EVOA ont été testées selon un protocole scientifique approuvé. Cette démarche fait de cette gamme la première gamme au monde de crèmes solaires ECO-COMPATIBLES et scientifiquement approuvée pour un usage en zone corallienne.
Evoa a développé une gamme complète de crèmes solaires 100 % naturelles, des produits sans allergènes pour toute la famille, labélisés par ECOCERT et COSMEBIO.
Cette crème solaire SPF 50 offre une haute protection contre les UVA et les UVB aux peaux les plus sensibles au soleil et sujettes aux coups de soleil. Existe aussi pour une moindre protection 30

Edouard Thouvenot, passionné de surf, a créé la marque EVOA afin d'apporter une solution à cette problématique.Ainsi, la gamme de crèmes solaires EVOA est la seule dont la neutralité sur le milieu marin et en zone corallienne a été prouvée scientifiquement. Elle est 100% naturelle: la formule est sans parabène ni filtres chimiques ou allergènes.
Enfin, les produits sont fabriqués en France et labellisés par Ecocert et Cosmebio.La gamme Evoa est partenaire du programme “1 % pour la planète” et s'engage à reverser une partie du produit de ses ventes pour le repeuplement des massifs coralliens dans les zones dévastées.

Nous n'avons aucun "deal " publicitaire avec EVOA et bien que ce soit le meilleur produit, d'autres produits presque similaires existent : ALPHANOVA SUN - NATURADO - THEMIS - si vous connaissez d'autres produits similaires, veuillez nous le signaler. Merci pour votre coopération. 

LE TRI DES DECHETS 

En Nouvelle Calédonie, le tri est encore à son balbutiement : nous sommes très en retard. Néanmoins, il existe un système de tri dès que nous transportons nous-mêmes dans des lieux spécifiques les différents tris
Le TRI et les différentes poubelles disponibles au tour du monde est le suivant : (Les bacs poubelles sont disposés près du parking voiture)

  • JAUNE : canette et aluminium
  • BLEU : papier
  • VERT : verre
  • ROUGE ; plastique

et aussi le BAC à COMPOST: Pour faire le tri en vue du compostage : demandez nous des récipients spéciaux avec fermeture ; ou à disposition dans le chalet (BAC en plastique à glace) : une fois rempli, vider dans le grand bac noir à côte du Parking côté gauche du parking sous les arbres ; nettoyez votre bac plastique pour réutilisation permanente.

LES EMBALAGES  et l'interdiction du plastique à usage unique

C'est une loi de pays avec la mise en  application échelonnée des interdictions suivantes :

  • A partirr du 1er Aout 2019 : les sacs en plastiques à la caisse , les sacs en plastique en rayon,les sacs cabas sauf sont biosourcés ou recyclables.
  • A partir du 1er septembre 2019: gobelets , tasses, assiettes, couverts, pailles, touillettes , cotonstiges
  • A partir du 1er Mai 2020: les barquettes destinées à l'emballage des denrées alimentaires au moment de l'achat ou pour livraison ou ventre immédiate 
  • A Partir du 1er mai 2022 : les barquettes destinées au préemballage des denrées alimentaires. L'entre en vigueur différée pour les barquettes est destinée à laisser le temps aux comerçants d'écouler leur stock et,  surtout, de trouver des alternatives. 
En cas de non respect des interdictions, des amendes sont prévues avec plafond d'un million de Francs CFP (8380 euros) 

Les conséquences liées au réchauffement climatique en Nouvelle calédonie

la secheresse en Nouvelle Calédonie

Une température en hausse d'environ deux degrés, des précipitations en baisse de 5 à 8 %, une saison sèche nettement plus marquée et une élévation du niveau de la mer de 25 à 50 centimètres : c'est ce que le réchauffement planétaire pourrait provoquer en Nouvelle-Calédonie d'ici un siècle.

Météo France vient de diffuser, sur son site Internet , une étude rédigée par Luc Maitrepierre sur les impacts, pour la Nouvelle-Calédonie, du réchauffement global de la planète. Elle est fondée sur les travaux scientifiques conduits au niveau mondial pour prévoir l'évolution climatique du XXIe siècle. Elle prend naturellement en compte une part d'incertitude : la connaissance des mécanismes qui sont en jeu est en effet imparfaite et le réchauffement global sera différent en fonction des politiques qui seront conduites par les Etats, notamment en matière énergétique. L'étude de Météo France dont nous publions ici les principaux aspects est la première du genre en Nouvelle-Calédonie. Elle est basée sur le scénario qui correspond à des hypothèses moyennes quant aux mesures que prendront les pays du monde pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Ce scénario tend vers un réchauffement global non uniforme à la surface du globe et, en ce qui concerne notre région, plus soutenu dans le Pacifique centre et nord que dans notre zone sud-ouest.
Saison sèche encore plus sèche Actuellement, la structure thermique de l'océan génère des précipitations abondantes dans l'ouest de la zone intertropicale, alors qu'à l'est la côte sud-américaine est quasi désertique. Le Pacifique central devant se réchauffer plus rapidement, les précipitations devraient y augmenter de façon sensible. En revanche, sur l'Australie et la mer de Corail, les pluies devraient être moins abondantes. La Nouvelle-Calédonie devrait donc connaître des conditions plus sèches. On peut estimer le déficit de précipitations entre 75 et 130 mm d'eau par an, ce qui représente de -5 à -8 % des précipitations moyennes qui sont, tous postes confondus, de l'ordre de 1 600 mm par an. Les précipitations de la saison des pluies (janvier à mars) devraient ne varier que très peu, mais celles de saison sèche (d'août à novembre) devraient être en forte diminution (-14 à -24 %). Ainsi, la saison sèche devrait être encore plus sèche.
Températures en hausse de 2° L'élévation de la température en Nouvelle-Calédonie devrait être identique ou très voisine de celle du milieu marin. Or, l'élévation de la température sera moins importante sur les océans que sur les continents. Elle devrait être de l'ordre de +1,8° à +2,1°. Ce réchauffement sera sensiblement identique entre les saisons : de +1,5° à +1,8° en saison fraîche et de +1,8° à +2,1° en été. Selon d'autres scénarios, cette élévation pourrait être moins importante mais, d'une manière générale, la température augmentera moins en Nouvelle-Calédonie que dans le reste du monde, moins qu'en Australie notamment. Toutefois, les changements de température de l'océan apporteront probablement des changements importants dans la distribution des précipitations et l'activité cyclonique.
Niveau de la mer : menace sur Ouvéa L'élévation du niveau de l'océan devrait être comprise entre + 25 et + 50 centimètres. Les estuaires et les îles basses seront donc affectés, plus particulièrement lors des épisodes cycloniques. L'île d'Ouvéa semble la plus menacée, ainsi que certaines plaines côtières. En outre, les zones inondables risquent de s'étendre, car l'élévation du niveau de la mer rendra encore plus difficile l'évacuation des eaux des rivières lors des fortes pluies.
Activité cyclonique : difficile à évaluer L'élévation prévue de la température de l'océan ne devrait pas faire augmenter de façon notable la taille de la zone de formation des cyclones. En revanche, le réchauffement plus important du Pacifique central équatorial devrait modifier la répartition actuelle des cyclones dans le Pacifique sud, avec probablement une extension vers l'est de l'activité cyclonique moyenne. Quant au nombre et à l'intensité des phénomènes, il n'y a pour le moment pas de consensus. Certaines simulations montrent plutôt une augmentation de l'intensité des cyclones, d'autres surtout une augmentation des pluies liées aux perturbations.

le soldat ryan du gite du tour du monde noumea
notre chat soldat Ryan
fleur caledonie
fleur caledonie
fleur caledonie
oiseau nouvelle caledonie
oiseau nouvelle calédonie
forêt humide nouvelle caledonie
Mouli à Ouvea
la poule de hienghen
poisson nouvelle calédonie
cascade de tao
cascade de tao
Notou nouvelle calédonie

Photo

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Fusce vulputate tortor in nulla lacinia ac blandit massa condimentum. Donec pharetra adipiscing ante, ac convallis justo bibendum.