Protéger notre île
sommaire 

Les informations ci-dessous vous sont communiquées par Tour du Monde au titre d'un conseil permettant de contribuer à un meilleur équilibre de notre environnement naturel si précieux et tel que vous aimez le trouver.

L'invitation à une conduite écologique pour la préservation de la nature, de l'environnement et de notre planète

protection de l'environnement nouvelle caledonie

Les informations ci-dessous vous sont communiquées par Tour du Monde au titre d'un conseil permettant de contribuer à un meilleur équilibre de notre environnement naturel si précieux et tel que vous aimez le trouver.

La climatisation dans les chalets

Pour des raisons écologiques et afin de maîtriser les coûts liés aux phénomènes de réchauffement climatique, nous incitons les voyageurs à n'utiliser la climatisation qu'en cas de nécessité majeure ; chaque chalet dispose d'une climatisation. La climatisation est vontairement en option pour des raisons écologiques et constitue un choix payant de la part du voyageur  à savoir :

- 3600 CFP par semaine (30,16 euros ) et 480 CFP 4,02 euros ) /par jour supplémentaire dépassant la semaine ou à l'unité hors forfait semaine. A noter qu'elle ne doit être utilisée que pour le confort de la nuit si nécessaire. Tous les chalets disposent de ventilateurs ou brasseurs d'air .

L'EAU

Dans la douche, il s'écoule un laps de temps avant que n'arrive l'eau chaude. Dans chaque douche, vous disposez d'un seau utile pour y laisser couler l'eau froide en attendant l'eau chaude ; utilisez l'eau du seau pour arroser les plantes en sortant de votre salle de bain ; cela économisera l'arrosage. Nous disposons également de bacs de récupération d'eau de pluie.

Utilisez l'eau du robinet selon une stricte utilité : (vaisselle, lavabo,..)

L'eau chaude vient de 2 grandes cuves à système de chauffe au solaire.

Au Tour du monde lave-vaisselle et machine à laver sont reliés au chauffe-eau solaire

ELECTRICITE

Veuillez à n'utilisez l'éclairage qu'en cas de nécessité ; les ampoules sont pour la plupart des ampoules « économie d'énergie ».
Vous disposez d'une climatisation ( les chambres ne sont malheureusement pas encore conçues pour une aération de refroidissement naturelle : ça viendra) ; en attendant, veuillez à n'utilisez la climatisation que lorsque vous êtes dans la chambre et que lorsque la température élevée vous empêche un confort acceptable. Fermez les portes lorsque vous climatisez la chambre. Vous avez comme autre alternative le ventilateur : chaque chambre dispose d'un ventilateur ou brasseur d'air.
Si vous utilisez des plaquettes à moustique ; n'oubliez pas de les éteindre le matin : privilégier les anti-moustiques naturels
Le frigo de la chambre est réglé selon la norme de refroidissement recommandé : n'y touchez pas.
Notre gîte demeure éclairé la nuit avec des ampoules basses consommations pour l'instant ; nous sommes contraints d'éclairer la nuit pour des raisons de sécurité car des voyageurs débarquent des vols de nuits et d'autres font des va-et-vient dans les toilettes extérieurs. Nous envisageons d'installer une luminosité utilisable uniquement par énergie scolaire ; en projet

         Le choix des emballages pour les courses

Le plastique est roi. Dans la mesure du possible réduisez les emballages en plastique dans les magasins. Privilégier, du mieux que vous pouvez et selon votre budget, les bouteilles ou conserves en verre ou les emballages papiers ou cartons pour les autres denrées.

L'utilisation des crèmes solaires protégeant les coraux !

Il est simple de déterminer si un écran solaire est nocif pour l'environnement marin: Ignorer ce qui est écrit sur la face avant, retournez le paquet, et lire les ingrédients. Notez la présence de conservateurs, puis passer par la liste des filtres UV chimiques. L'écran solaire est mortel pour les coraux et doit être évitée si le produit contient des parabens (conservateurs des communes telles que butylparabène) ou l'un des filtres chimiques suivantes:

BMDBM (4-tert-butyl-4-méthoxy benzophénone
BZ (benzophénone-3)
MBC (4-méthylbenzylidène camphre)
MOC (ethylhexyl methoxycinnamate)
OCT (octylméthoxycinnamate)
BEMT (bis-éthylhexyloxyphénol méthoxyphényl triazine)
tout composant qui inclut le benzène terme

creme solaire EVOA

EVOA : Une crème solaire respectant l'environnement corallien

Il existe quelques produits de qualité (cher malheureusement) tels que EVOA: Toutes les formulations de la gamme EVOA ont été testées selon un protocole scientifique approuvé. Cette démarche fait de cette gamme la première gamme au monde de crèmes solaires ECO-COMPATIBLES et scientifiquement approuvée pour un usage en zone corallienne.
Evoa a développé une gamme complète de crèmes solaires 100 % naturelles, des produits sans allergènes pour toute la famille, labélisés par ECOCERT et COSMEBIO.
Cette crème solaire SPF 50 offre une haute protection contre les UVA et les UVB aux peaux les plus sensibles au soleil et sujettes aux coups de soleil. Existe aussi pour une moindre protection 30

Edouard Thouvenot, passionné de surf, a créé la marque EVOA afin d'apporter une solution à cette problématique.Ainsi, la gamme de crèmes solaires EVOA est la seule dont la neutralité sur le milieu marin et en zone corallienne a été prouvée scientifiquement. Elle est 100% naturelle: la formule est sans parabène ni filtres chimiques ou allergènes.
Enfin, les produits sont fabriqués en France et labellisés par Ecocert et Cosmebio.La gamme Evoa est partenaire du programme “1 % pour la planète” et s'engage à reverser une partie du produit de ses ventes pour le repeuplement des massifs coralliens dans les zones dévastées.

Nous n'avons aucun deal publicitaire avec EVOA et bien que ce soit le meilleur produit, d'autres produits presque similaires existent : ALPHANOVA SUN - NATURADO - THEMIS - si vous connaissez d'autres produits similaires, veuillez nous le signaler. Merci pour votre coopération.

Le tri des déchets au gîte du Tour du Monde

En Nouvelle Calédonie, le tri est encore à son balbutiement : nous sommes très en retard. Néanmoins, il existe un système de tri dès que nous transportons nous-mêmes dans des lieux spécifiques les différents tris
Le TRI et les différentes poubelles disponibles au tour du monde est le suivant : (Les bacs poubelles sont disposés près du parking voiture)

  • JAUNE : canette et aluminium
  • BLEU : papier
  • VERT : verre
  • ROUGE ; plastique

et aussi le BAC à COMPOST: Pour faire le tri en vue du compostage : demandez nous des récipients spéciaux avec fermeture ; ou à disposition dans le chalet (BAC en plastique à glace) : une fois rempli, vider dans le grand bac noir à côte du Parking côté gauche du parking sous les arbres ; nettoyez votre bac plastique pour réutilisation permanente.

Les conséquences liées au réchauffement climatique en Nouvelle calédonie

la secheresse en Nouvelle Calédonie

Une température en hausse d'environ deux degrés, des précipitations en baisse de 5 à 8 %, une saison sèche nettement plus marquée et une élévation du niveau de la mer de 25 à 50 centimètres : c'est ce que le réchauffement planétaire pourrait provoquer en Nouvelle-Calédonie d'ici un siècle.

Météo France vient de diffuser, sur son site Internet , une étude rédigée par Luc Maitrepierre sur les impacts, pour la Nouvelle-Calédonie, du réchauffement global de la planète. Elle est fondée sur les travaux scientifiques conduits au niveau mondial pour prévoir l'évolution climatique du XXIe siècle. Elle prend naturellement en compte une part d'incertitude : la connaissance des mécanismes qui sont en jeu est en effet imparfaite et le réchauffement global sera différent en fonction des politiques qui seront conduites par les Etats, notamment en matière énergétique. L'étude de Météo France dont nous publions ici les principaux aspects est la première du genre en Nouvelle-Calédonie. Elle est basée sur le scénario qui correspond à des hypothèses moyennes quant aux mesures que prendront les pays du monde pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Ce scénario tend vers un réchauffement global non uniforme à la surface du globe et, en ce qui concerne notre région, plus soutenu dans le Pacifique centre et nord que dans notre zone sud-ouest.
Saison sèche encore plus sèche Actuellement, la structure thermique de l'océan génère des précipitations abondantes dans l'ouest de la zone intertropicale, alors qu'à l'est la côte sud-américaine est quasi désertique. Le Pacifique central devant se réchauffer plus rapidement, les précipitations devraient y augmenter de façon sensible. En revanche, sur l'Australie et la mer de Corail, les pluies devraient être moins abondantes. La Nouvelle-Calédonie devrait donc connaître des conditions plus sèches. On peut estimer le déficit de précipitations entre 75 et 130 mm d'eau par an, ce qui représente de -5 à -8 % des précipitations moyennes qui sont, tous postes confondus, de l'ordre de 1 600 mm par an. Les précipitations de la saison des pluies (janvier à mars) devraient ne varier que très peu, mais celles de saison sèche (d'août à novembre) devraient être en forte diminution (-14 à -24 %). Ainsi, la saison sèche devrait être encore plus sèche.
Températures en hausse de 2° L'élévation de la température en Nouvelle-Calédonie devrait être identique ou très voisine de celle du milieu marin. Or, l'élévation de la température sera moins importante sur les océans que sur les continents. Elle devrait être de l'ordre de +1,8° à +2,1°. Ce réchauffement sera sensiblement identique entre les saisons : de +1,5° à +1,8° en saison fraîche et de +1,8° à +2,1° en été. Selon d'autres scénarios, cette élévation pourrait être moins importante mais, d'une manière générale, la température augmentera moins en Nouvelle-Calédonie que dans le reste du monde, moins qu'en Australie notamment. Toutefois, les changements de température de l'océan apporteront probablement des changements importants dans la distribution des précipitations et l'activité cyclonique.
Niveau de la mer : menace sur Ouvéa L'élévation du niveau de l'océan devrait être comprise entre + 25 et + 50 centimètres. Les estuaires et les îles basses seront donc affectés, plus particulièrement lors des épisodes cycloniques. L'île d'Ouvéa semble la plus menacée, ainsi que certaines plaines côtières. En outre, les zones inondables risquent de s'étendre, car l'élévation du niveau de la mer rendra encore plus difficile l'évacuation des eaux des rivières lors des fortes pluies.
Activité cyclonique : difficile à évaluer L'élévation prévue de la température de l'océan ne devrait pas faire augmenter de façon notable la taille de la zone de formation des cyclones. En revanche, le réchauffement plus important du Pacifique central équatorial devrait modifier la répartition actuelle des cyclones dans le Pacifique sud, avec probablement une extension vers l'est de l'activité cyclonique moyenne. Quant au nombre et à l'intensité des phénomènes, il n'y a pour le moment pas de consensus. Certaines simulations montrent plutôt une augmentation de l'intensité des cyclones, d'autres surtout une augmentation des pluies liées aux perturbations.