Traduction du site

   

La santé et la protection sociale en Nouvelle Calédonie 

La préparation au décalage horaire ; un processus complexe mais hautement utile pour éviter les problèmes 

On entend par décalage horaire la perturbation de l'horloge interne de l'organisme (portant sur 24 heures environ) et des rythmes circadiens due aux déplacements sur plusieurs fuseaux horaires en peu de temps, par exemple lors d'un vol d'est en ouest ou d'ouest en est. Le décalage horaire peut entraîner une indigestion, des troubles du transit intestinal, un malaise général, une somnolence durant la journée, une insomnie la nuit ou une baisse des capacités physiques et mentales. Ses effets s'ajoutent souvent à la fatigue due au voyage lui même. Les symptômes liés au décalage horaire disparaissent progressivement, à mesure que le corps s'adapte à l'heure locale.
Le décalage horaire ne peut être empêché, mais il existe des moyens d'en réduire les effets (voir ci après).
Les personnes qui doivent prendre des médicaments selon un horaire strict (par exemple, insuline, pilule contraceptive) devraient consulter leur médecin ou un centre de médecine des voyages à ce sujet avant de partir.

Mesures d'ordre général pour atténuer les effets du décalage horaire :

  • Bien se reposer avant le départ, et se détendre le plus possible pendant le vol. Des sommes brefs peuvent être utiles.

  • Manger légèrement et limiter la consommation d'alcool. L'alcool augmente la production d'urine, ce qui peut entraîner des troubles du sommeil, car le passager doit se réveiller pour aller uriner. Certes, l'alcool peut accélérer l'endormissement, mais il nuit à la qualité du sommeil, ce qui le rend moins récupérateur. Les effets consécutifs à la prise d'alcool risquent d'exacerber les effets du décalage horaire et la fatigue due au voyage. Il faut donc consommer l'alcool de façon modérée ou de préférence s'en abstenir avant et durant le vol.

  • Il faut limiter la caféine aux quantités normales et l'éviter dans les heures qui précèdent une période de sommeil prévue.

  • Tenter de créer les conditions favorables à l'endormissement. Pour un somme pendant le jour, le port d'un masque oculaire et de protections auditives peuvent être utiles. Un exercice régulier durant la journée contribue à favoriser le sommeil mais il faut éviter de faire de l'exercice intensif immédiatement avant l'endormissement.

  • Une fois à destination, essayer de dormir autant que d'habitude par 24 heures. On estime qu'il est nécessaire de dormir un minimum de 4 heures durant la nuit locale pour permettre à l'horloge interne de l'organisme de s'adapter à la nouvelle heure. Si possible, compléter le temps total de sommeil en faisant un somme chaque fois que l'envie s'en fait sentir le jour.

  • Le cycle lumière/obscurité est l'un des facteurs les plus importants pour le réglage de l'horloge interne de l'organisme. L'exposition à la lumière du soleil une fois arrivé à destination facilite généralement l'adaptation.

  • Des somnifères à action brève peuvent être utiles. Il faut les prendre uniquement sur avis médical et normalement pas pendant le vol, car ils risquent d'accroître l'immobilité et, par conséquent, le risque d'une thrombose veineuse profonde.

  • La mélatonine que l'on trouve dans certains pays peut servir à resynchroniser l'horloge interne. Elle est en général vendue comme complément alimentaire et, par conséquent, n'est pas soumise au même contrôle strict que les médicaments (par exemple, elle n'a pas été approuvée comme médicament aux Etats-Unis, mais peut être vendue parmi les compléments alimentaires). L'heure de la prise et le dosage efficace de la mélatonine n'ont pas été pleinement évalués et les effets secondaires, notamment si elle est utilisée pendant longtemps, sont inconnus. Par ailleurs, les méthodes de fabrication des comprimés ne sont pas normalisées et, par conséquent, la dose contenue est très variable et des composés néfastes peuvent s'y trouver. Pour toutes ces raisons, la mélatonine n'est pas recommandée.

  • Il n'est pas toujours judicieux de s'ajuster à l'heure locale pour de brefs séjours de 2 à 3 jours ou moins. En cas de doute, demander l'avis d'un médecin spécialiste des voyages.

  • Les individus réagissent différemment au décalage horaire. Les grands voyageurs doivent observer les diverses réactions de leur corps et adapter leurs habitudes en fonction de celles-ci. Il peut s'avérer utile de consulter un centre de médecine des voyages afin de déterminer une stratégie efficace.

Selon l'OMS - secteur voyage 2014



savoir instantanément l'heure qu'il est partout  dans le monde sur une carte inter-active 

Le ZIKA : situation en février 2016 

aquarium de Noumea Le Zika
Le zika (ou fièvre zika) est une maladie qui provoque fièvre, douleurs musculaires et éruptions cutanées. En Nouvelle-Calédonie, les premiers cas sont survenus mi-novembre 2015 , en provenance de Polynésie française, frappée par une importante épidémie.
Il est davantage répandu à Tahiti. En Nouvelle Calédonie 89 cas  en 2015 contre 1400 en 2014 ; cela signifie qu'actuellement fevrier 2016 en NC, le virus est maîtrisé et tend  à s'essouffler. Au regard de l'épidémie mondiale, voir carte ci-contre la Nouvelle Calédonie a mis en place une surveillance et des contrôles strictes 

les principaux risques : Dengue, Chikungunya, la gratte.....

aquarium de Noumea
D'une manière générale: pas de panique !  Le risque très minime  existe parce qu'on est bien informé et parce qu'on prend des précautions ; ce n'est pas fait pour paniquer les gens  mais pour voyager tranquille  Jean-Claude a voyagé ou accompagné des groupes partout dans le monde et dans des endroits autrement plus dangereux; mais bien informé, il n'a  jamais rien eu ni ceux qu'il a  accompagnés  :
Concernant les vaccins : auccune obligation légale ; voir en fin de cette page toutes informations concernant tous les vaccins pour voyageur dans le monde

Voici les précautions à prendre au regard de certaines particularités lorsqu'on voyage dans le pacifique Sud et plus spécifiquement en Nouvelle Calédonie :

1) La dengue
  • définition : C'est une maladie transmise par la piqûre d'un moustique du genre Aedes, infecté par l'un des quatre virus de la dengue. Les symptômes (maux de tête, forte fièvre)  se manifestent dans les 3 à 14 jours (4 à 7 jours en moyenne) qui suivent. La dengue est une maladie grave, de type grippal, et elle touche les nourrissons, les jeunes enfants et les adultes. Il n'existe aucun traitement spécifique. La dengue hémorragique  est une complication potentiellement mortelle : En Nouvelle Calédonie : quelques cas.
  • En nouvelle Calédonie existe par endroit une épidémie de dengue ; s'il n'y pas lieu de s'inquiéter quant à l'ampleur massif  du phénomène mais le risque sérieux existe:
  • Précaution à prendre: acheter une lotion anti-moustique TROPICAL ;( crême ou lotion)  se renseigner à la pharmacie le même que pour le paludisme. C'est au crépuscule qu'il convient de faire plus  attention : c'est à ce moment là ( dans certains endroits) que ce type de moustique pique. Certains gîtes ou hébergements ont des moustiquaires, mais si vous en avez :emmenez 
  • en cas d'infectionou de doute : consulter un médecin. Ce qu'il convient absolument d'éviter à ce moment là c'est de prendre de l'aspirine ! car l'aspirine fluidifie le sang et il y a risque d'hémorragie cérébrale.  Il n'existe pas de récidive de crise  comme le paludisme par exemple ; une fois piqué ( dengue) on est tranquille même si on repiqué  mais  il y a quatre souches de dengue (donc de virus) qui sont distincts ; piqué par l'un ne protège pas des trois autres et lorsqu'on est repiqué par une autre souche , il y a aggravation; et en plus le moustique ne porte pas sur front sa souche d'appartenance !

2)  chikungunya
Le chikungunya est une maladie virale infectieuse initialement tropicale. Son nom signifie « se recourber, se recroqueviller ». En effet, elle donne aux personnes infectées de très fortes douleurs articulaires et un aspect courbé. Le moustique se contamine en ingérant le sang d'un humain porteur du virus, qui se multiplie alors dans les cellules de l'insecte (dans son tube digestif principalement). Après l'incubation, le virus atteint les glandes salivaires. Le moustique peut alors contaminer d'autres personnes.
Temps d'incubation : 4 à 7 jours en moyenne.
Temps d'immunité: à vie après avoir contracté la maladie
Symptômes du chikungunya:
Intense et fièvre, arrivant brutalement, et accompagnée de douleurs articulaires, très intenses et parfois incapacitantes, se situant particulièrement autour des poignets, des chevilles et des phalanges. Ces symptômes peuvent par ailleurs être accompagnés de douleurs musculaires et de maux de tête, une grande fatigue ainsi qu'une éruption cutanée et des démangeaisons, par exemple au niveau de la voute plantaire. Dans certains cas, des hémorragies bénignes peuvent se déclarer au niveau des gencives, particulièrement chez les enfants.
Ces symptômes s'étalent généralement sur cinq à dix jours, bien que les douleurs articulaires puissent rester plus longtemps. Dans certains cas, rares, il peut être nécessaire de procéder à une hospitalisation.

Conseils :  protégez-vous la journée et le soir avec des répulsifs sur la peau, cette maladie se transmettant par le même moustique que celui qui transmet la dengue et le Zika  (Aedes aegypti).

4) La gratte 
Certains poissons lorsqu'on les mange (y compris dans un restaurant ou acheter au marché) peut provoquer ce que l'on appelle « la gratte » La dénomination savante est "ciguatera". La ciguatera est transmise à l'homme par la consommation de certains poissons des récifs et lagons. La ciguatera affecte la plupart des régions maritimes tropicales à récifs coralliens. Elle est endémique en Nouvelle-Calédonie !  La toxine n'est pas détruite par la cuisson ou la congélation. La viande du poisson intoxiqué n'a aucun goût spécifique. La toxine n'altère pas la qualité gustative du poisson. Ca se traite médicalement. Les symptômes : Les premiers symptômes surviennent quelques heures seulement après la consommation. Ils sont similaires à ceux provenant d'un empoisonnement banal: diarrhées, vomissements, maux de tête. Ils sont accompagnés d'un abaissement de la tension artérielle et d'une faiblesse qui peut durer plusieurs jours. Les symptômes durables sont des démangeaisons, des sensations de picotements intenses au toucher d'objets froids ou sous la douche. Ils sont accentués ou réactivés par les boissons alcoolisées ou par la consommation de poisson quelqu'il soit, même en boites. Quels poissons ?:  La quasi totalité des poissons de lagon est susceptible d'être toxique. Ils appartiennent aux familles des perches de mer, becs de cane, loches et mérous, carangues, barracudas, murènes, chirurgiens, perroquets, mulets, napoléons, thons à dents de chien, balistes. Ces poissons ne sont pas systématiquement dangereux à manger. Les poissons du large : thons à nageoires jaunes, germons, tazards, bonites, mahi mahi ne sont pratiquement jamais ciguatoxiques

5) Information sur l'Eau : plusieurs internautes nous posent la question.
En Nouvelle Calédonie l'eau du robinet est parfaitement potable ; bien plus qu'en Europe.  Il est cependant déconseillé de boire de l'eau de source , lors de vos ballades, lorsqu'elle n'est pas prise à la sortie de la source  ; l'eau des cascades et de certaines rivières dans le sud  est d'une transparence et d'une clarté  exceptionnelle : cependant cela peut être trompeur : un animal sauvage en décomposition en amont de le petite rivière ne trouble pas nécessairement l'eau  ( ni l'urine des animaux sauvages) alors qu'elle pourrait être porteuse d'infection. Si vous buvez de l'eau en promenade , soit vous emmener une bouteille avec eau du robinet (partout en NC) soit vous buvez de l'eau à la sortie de la source  seulement.

6)Baignade en mer :Toujours se baigner  chaussé avec des sandalettes en plastiques ou autre sandalette pour se protéger des pieds. Car le lagon est un monde avec des millions d'espèces vivants (coquillages, coraux, poissons dont certains venimeux etc…) , si on met le pied dans l'eau à quelques mètres du bord  ( hors mis les plages de sables blancs) , vaut mieux éviter pied nu. Ne pas pas paniquer à chaque instant pour les requins ; le risque existe c'est vrai mais sachez que le risque d'attaque d'un requin en NC est 10 000 fois moins grand que de prendre la route un vendredi soir à la sortie d'une boite de nuit !- les attaques sont tres rares en NC - Nous arrivons très loin derrière du score d'attaque des requins dans le monde : comme la Floride, l'Australie, Hawaï, Afrique du Sud et la réunion.  Renseignez-vous sur place néanmoins. 

7)le soleil: attention , même un ciel voilé peut provoquer des coups de soleil pour ceux qui ne vivent pas habituellement sous notre ciel du pacifique. Le bronzage en plein midi sur une plage en NC est dangereux. Plusieurs clients au tour du monde , même en étant informé, ont subi une période de légère fièvre, maux de tête  liée à la non protection solaire. C'est embêtant quand on a payé un billet d'avion pour faire 22000km! consulter sur notre site page d'accueil l'index des UV en temps réel

8)le tricot rayé 
Les tricots rayés sont des serpents marins de Nouvelle-Calédonie. Ils se nourrissent en mer (prédateurs de murènes et de congres) mais vivent la plupart du temps sur terre pour digérer, muer, se reproduire ou pondre. Serpents au venin mortel (leur morsure équivaut à dix fois celle du cobra royal), ils ne sont pas du tout agressifs et restent très craintifs. Les enfants de Nouvelle-Calédonie ont l'habitude de jouer avec eux.  Ils ne sont dangereux que lorsqu'ils se sentent dérangés ou menacés. Les morsures sont extrêmement rares. Par ailleurs la morsure  est rare du  fait de la très faible amplitude d'ouverture de sa mâchoire. Je ne connais pas de cas  mortel lié à la morsure  d'un  tricot rayé en NC. ou alors d'une rareté extrême. Pas danger donc ; on n'est pas obligé non plus  pour cette raison de mettre son doigt dans la bouche du serpent ! Il y a 10 000 fois plus de risques que de se faire mordre en Europe  par une vipère qu'en NC par un tricot rayé sauf que de se faire mordre une seule fois par un tricot rayé peut être fatal  dans un délais extrêmement  rapide: c'est foudroyant.

Encore une fois, il ne s'agit ni de paniquer ou de s'alarmer inutilement ou d'en faire une obsession à chaque moment  ( nous ne sommes pas à  Bornéo ou en Amazonie !)  mais il ne s'agit pas non plus d'être "ignorant" au motif qu'on se prend pour  "un dur et un tatoué" ! Généralement ce sont ces derniers qui finissent à l'hôpital !
toutes les questions concernant toutes les vaccinations pour voyageur dans le monde 

quel répulsif choisir ? 

Cliquez pour agrandir l'image
Il faudra bien regarder la composition de votre produit- Voici  les éléments pour faire votre choix :

DEET

Répulsif de synthèse
Efficacité : reconnue comme la molécule la plus efficace à ce jour, mais
Recommandé pour zones tropicales en particulier dans les zones avec des moustiques vecteurs de maladies.
Concentration de DEET pour une efficacité maximale 50%
Déconseillé pour les enfants de moins de 12 ans et les femmes enceintes avec un dosage de 50%. Dosage à 30% recommandé.
Cependant les dernières recommandations des autorités de santé recommandent son usage en zones à risques avérés pour les enfants à partir de 6 mois et pour les femmes enceintes ou allaitantes. Dans ce cas, il est impératif d'avoir un avis médical.
Attention aux montres, lunettes, verres de contacts, le DEET étant agressif avec certains plastiques et vernis.
Attention le DEET diminue l'efficacité des crèmes solaires (environ 30%), penser à choisir une crème solaire d'un facteur de protection plus élevé ou de mettre la crème solaire en premier et environ 20 minutes après d'appliquer le répulsif.
Produits : sprays Biovectrol Tropiques à 50%, Insect Ecran Zones infestées à 50%, Prébutix Zone Tropicale à 30%.


Icaridine

Répulsif de synthèse, molécule relativement récente
Efficacité reconnue en particulier sur les anophèles, vecteur du paludisme
Déconseillé pour les enfants de moins de 30 mois, pas d'autres contre indications connues à ce jour.
Recommandé pour les zones tropicales en particulier dans les zones avec du paludisme comme alternative au DEET.
Concentration de 20 à 25%
Produits : sprays Insect Ecran Spécial tropiques (25%) et et l'Insect Ecran Famille à 20%


IR 3535 ou 35/35

Répulsif de synthèse
Efficacité reconnue contre les moustiques en  zone tempérées et tropicales
Déconseillé pour les enfants de moins de 6 mois, autorisé pour les femmes enceintes
Recommandé à forte concentration  pour les zones tropicales et concentration plus faible pour les zones tempérées
Concentration de 10 à 35%
Produits : sprays Biovectrol Famille (20%), Cinq-cinq Tropic Famille (20%) et Cinq sur Cinq Tropic (35%)


PMD (ou Citridiol®) - Eucalyptus citron

Molécule naturelle extrait d'eucalyptus citriodora
Le PMD (p-menthane-3,8-diol) est le principe actif contenu dans l'huile essentielle d'eucalyptus citriodora
La molécule naturelle la plus efficace
Efficace en zones tempérées et tropicales
Déconseillé pour les enfants de moins de 6 mois et les femmes enceintes
Concentration de 20 % à 30 %
Produits : sprays Prébutix Naturals, Biovectrol Naturel, Mosiguard en spray et en sticks


Citronnelle, mélange d'huiles essentielles

Huiles essentielles pures ou en mélange (composition) : citronnelle,  géranium, eucalyptus citriodora,  lavandin, lemongrass
Huiles essentielles (ou HE) disponibles pures et la plupart du temps bio
Lorsqu'il s'agit d'un mélange, le produit est prêt à l'emploi
Lorsqu'il s'agit d'HE pures, il est conseillé de les utiliser diluées dans une huile végétale pour se fabriquer son mélange.
Efficacité uniquement en zone tempérées, renouveler fréquemment les applications.
Ce n'est pas parce que les huiles essentielles (ou HE) sont entièrement naturelles qu'elles sont sans danger. Elles sont déconseillées pour les enfants de moins 7 ans et pour les femmes enceintes. Attention aussi aux risques d'allergies. Eviter l'exposition au soleil après application pouvant provoquer une réaction de photosensibilisation.
Les huiles essentielles ont souvent d'autres qualités comme un parfum agréable et peuvent apporter détente et relaxation.


Conseils d'utilisation
:

Fréquence d'application recommandée maximale pour tous les répulsifs : 3 fois par jour
Les répulsifs doivent toujours être appliqués au dessus de la crème solaire.
Appliquer sur les peaux découvertes et exposées aux piqures de moustiques
Mais ne pas appliquer sur les yeux, les lèvres et les lésions cutanées
Eviter d'appliquer du produit répulsif sur les mains des enfants pour le risque de contact avec les yeux et la bouche
Dans les zones infestées, en complément de répulsifs pour la peaux, utiliser des sprays à base de Perméthrine pour les vêtements ou trempage tissus. Sprays Biovectrol Tissus, Insect ecran vêtements ou Prebutix vêtements (Perméthrine 4%), flacon trempage tissus Insect Ecran (Perméthrine 8%)

le soleil peut être très dangereux ! quelle  crème solaire pour se protéger et protéger le lagon ? 


Pour être informer de l'INDEX UV  ; RDV sur le lien ci-dessous

Les gestes essentiels pour que le soleil reste un plaisir :
En Nouvelle Calédonie ,  le rayonnement solaire est très  intense, en particulier du mois de septembre au mois de mars. Pour se protéger efficacement des risques solaires, il faut adopter trois réflexes  simples et indissociables :
  • Eviter de s'exposer entre 9 heures et 15 heures et rechercher l'ombre
  • Se protéger avec un chapeau, des lunettes de soleil, un tee-shirt et de la crème solaire (appliquée toutes les deux heures et après chaque baignade ou activité sportive).
  • Protéger systématiquement les enfants dont la peau et les yeux sont particulièrement sensibles.

LEGENDE DES PREVISIONS UV et Conseils 
Concernant le choix des crèmes solaires : prenez connaissance des informations ci-dessous dès lors que l'utilisation des crèmes solaires peuvent être mortelles pour les coraux


Il est simple de déterminer si un écran solaire est nocif pour l'environnement marin: Ignorer ce qui est écrit sur la face avant, retournez le paquet, et lire les ingrédients. Notez  la présence de conservateurs, puis passer par la liste des filtres UV chimiques. L'écran solaire est mortel pour les coraux et doit être évitée si le produit contient des parabens (conservateurs des communes telles que butylparabène) ou l'un des filtres chimiques suivantes:

 
BMDBM (4-tert-butyl-4-méthoxy benzophénone
      BZ (benzophénone-3)
      MBC (4-méthylbenzylidène camphre)
      MOC (ethylhexyl methoxycinnamate)
      OCT (octylméthoxycinnamate)
      BEMT (bis-éthylhexyloxyphénol méthoxyphényl triazine)
      tout composant qui inclut le benzène terme

Cliquez pour agrandir l'imageUne creme solaire respectant l'environnement coralien

Il existe quelques produits de qualité (cher malheureusement) tels que EVOA: Toutes les formulations de la gamme EVOA ont été testées selon un protocole scientifique approuvé. Cette démarche fait de cette gamme la première gamme au monde de crèmes solaires ECO-COMPATIBLES et scientifiquement approuvée pour un usage en zone corallienne.
Evoa  a développé une gamme complète de crèmes solaires 100 % naturelles, des produits sans allergènes pour toute la famille, labélisés par ECOCERT et COSMEBIO.
Cette crème solaire SPF 50 offre une haute protection contre les UVA et les UVB aux peaux les plus sensibles au soleil et sujettes aux coups de soleil. Existe aussi pour une moindre protection 30

Edouard Thouvenot, passionné de surf, a créé la marque EVOA afin d'apporter une solution à cette problématique.Ainsi, la gamme de crèmes solaires EVOA est la seule dont la neutralité sur le milieu marin et en zone corallienne a été prouvée scientifiquement. Elle est 100% naturelle: la formule est sans parabène ni filtres chimiques ou allergènes.
Enfin, les produits sont fabriqués en France et labellisés par Ecocert et Cosmebio.La gamme Evoa est partenaire du programme “1 % pour la planète” et s'engage à reverser une partie du produit de ses ventes pour le repeuplement des massifs coralliens dans les zones dévastées.

L'accès aux soins et à la  protection sociale en cas de maladie en Nouvelle Calédonie 

Il n'y a pas de problèmes particuliers concernant l'état sanitaire en Nouvelle Calédonie.
Il existe à Nouméa, toute l'infrastructure sanitaire nécessaire en cas de problème. Voir le lien en fin de paragraphe relatif aux risques sanitaires en Nouvelle Calédonie.
Par ailleurs "le médipole du grand Nouméa qui vient de sortir de terre est un centre hospitalier des plus modernes et avancés dans le pacifique Sud

 
  Concernant la protection sociale et les liens existant entre la sécurité sociale et la CAFAT.


La CAFAT est l'organisme locale équivalent à la sécurité sociale métropolitaine.
Néanmoins des démarches sont nécessaires:  rendez vous sur le site suivant pour renseigner un formulaire auprès de votre caisse de sécurité sociale avant votre départ : il s'agit du formulaire SE 988 03 à télécharge sur ce site
Les formulaires  à remplir avant votre départ  (pour les métropolitains) aux fins d' une couverture sanitaire durant un séjour temporaire en NC
ou encore télécharger directement ci-dessous  le formulaire

Le formulaire SE 988 03
les formulaires
le formulaire  SE 988 03

L'assurance maladie pour les métropolitains de passage 

Prendre connaissance du dispositif avant d'arriver

Le Tour du Monde" Le gîte des voyageurs  en Nouvelle-Calédonie,  Col de Katiramona secteur "Les Fougères" à Dumbéa/ Païta sur la RT1
Contact :  tour-du-monde@mls.nc  - Tel 00 (687) 84 96 54.
ADRESSE POSTALE : BP 16 442 - 98804 Nouméa Cedex Nouvelle Calédonie
"Tour du Monde", chambres et table d'hôte; le gîte des voyageurs" est une marque déposée et protégée

Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS