Traduction du site

livres et films sur la Nouvelle Caledonie 

Il est toujours intéressant de préparer son voyage, outre les aspects pratiques,  par des lectures et des films à regarder avant de partir  : D'une certaine façon, vous entamez déjà le voyage avant de prendre l'avion et ce d'une façon autre qu'un touriste  ne flashant que sur les cartes postales !  
Noter que nous avons tous les livres et films à votre disposition dans notre salon des voyageurs

rie Suggestion d'ouvrages

  • Tjibaou le Kanak  de Alain Rollat, journaliste professionnel. -La manifacture - 1989
Ce livre  raconte  trois histoires  qui s'entremêlent tragiquement. Il raconte la vie de Jean-Marie Tjibaou - Puis la Saga du peuple kanak découvert tardivement à la fin du XVIII siècle - Enfin, il raconte l'histoire des événements  tragiques des années 1980 jusqu'à l'assassinat de J-Marie

  • L'archipel des forçats - histoire du bagne de NC (1863-1931)  de Louis-José Barbançon - Septentrion - presses universitaires - 2003.
Louis-José  est né le le 12 avril 1950 à Nouméa; descendant de familles issues de la colonisation libre du côté paternel et pénale du côté maternelle. Ses petits-enfants représentent la 7ème génération en NC -  Docteur en Histoire, dont la compétence et la renommée n'est plus à démontrer, il se consacre à l'étude du bagne depuis plus de trente ans. Il continue à défendre l'idée d'une identité  culturelle calédonienne, riche de ses emprunts au monde Kanak et à l'interculturalité et forte de sa francophonie insulaire. Précédemment , il  publie Le pays du non-dit : ouvrage remarquable.

  • Ce souffle venu des Ancêtres - L'ouvre politique de J-M Tjibaou (1936-1989) -Expression Province nord
un livre fondateur pour comprendre l'homme visionnaire

  • Jean Marie Tjibaou, une parole kanak pour le monde de Eric Waddell, ethno géographe - traduit par Patrice Godin, anthropologue

  • L'histoire calédonienne à travers 100 destins hors du commun Bambou edition-sous la direction de Frédéric Angeviel
Ce livre m'a été" offert par mon ami Dan à l'occasion de mon anniversaire - Venant de sa part, Calédonien depuis tant de génération, je le reçois et le lis avec beaucoup d'émotions. De tous mes voyages, de tous les  pays, la Calédonie est celui qui m'a , de très loin, fasciné, touché mon âme et cela depuis fort longtemps.  Le peuple calédonien est une mosaïque aux multiples énigmes dont il est parfois difficile de percer les mystères. Il suffit cependant de se laisser saisir par chaque culture, chaque rencontre, d'oser la rencontre avec l'inconnu ; du sud au nord d'est en ouest, des îles ; L'humilité apprise  par l'acceptation d'une méconnaissance ouvre petit à petit aux richesses intérieures de chaque culture. Au contact de ce qui est énigmatique, on en sort finalement toujours plus humain, fasciné, surpris et vous donne l'élan  du don, du partage, du sens; la complicité devient possible, la rencontre devient attachante, le silence devient plénitude.... Jean-Claude Becker

  • Légendes et chansons de gestes canaques(1975) Louise Michel - avant propos de  Marie-Claude Tjibaou - textes établis  et présentés par François Bogliolo et Joel Dauphiné- Presses universitaires de Lyon -
Condamnée à la déportation en décembre 1871, Louise Michèl  est embarquée pour la NC le 24 Aout 1873.

  • Nouvelle Calédonie  vers l'émancipation Alban Bensa -  découvertes Gallimard
petit livre illustré qui se lit facilement entre Paris et Nouméa! et qui donne un aperçu détaillé des grandes étapes historiques de la NC//

  • centre culturel Tjibaou
Edité à l'occasion de l'inauguration du centre culturel Tjibaou de Nouméa, ce livre se veut une présentation globale du monde kanak dans son histoire, sa culture, ses arts, ses croyances, ses mythes… tout ce qui a présidé à la conception remarquable du grand architecte Renzo Piano. De belles illustrations couleur rendent cette approche du monde kanak et du centre culturel Tjibaou encore plus envoûtante.
114 pages, illustrations couleur, 20 x 20 cm,
Disponible également en anglais.

  • Conversation, calédonienne - rencontre avec Jacques Lafleur- Wallés Kotra
Il ne s'agit pas là d'un travail d'historien au sens strict du terme, mais simplement d'un regard sur l'histoire.Le témoignage d'un homme. Au détour des rencontres on découvre l'itinéraire de Jacques Lafleur. Grand propriétaire foncier, homme d'affaires très riche ayant fait fortune dans l'exploitation du nickel, chef de file de la droite calédonienne, il semble cumuler toutes les caricatures de la colonisation. Coups de force, coups de gueule et décisions unilatérales ! L'homme aime la polémique voire la provocation. Mais, il y a aussi l'autre Lafleur, tout aussi désarçonnant. L'homme des Accords. La poignée de main de l'hôtel Matignon en juin 1988 avec Jean-Marie Tjibaou restera pour la Nouvelle-Calédonie un acte fondateur. Il y a aussi Lafleur, l'homme du partage, celui qui a accepté de céder son domaine foncier aux clans kanaks du Nord et surtout, plus fondamental peut-être, celui qui permet l'entrée des Kanaks dans le monde très fermé et très européen de la mine. Le rêve du rééquilibrage se réalise et il est difficile de dire que Jacques Lafleur n'y est pour rien.

  • Mystère Dang Anne Pitoiset /Claudine Véry
Récit autobiographie d'André Dang, écrit par Anne Pitoiset et Claudine Wéry.
La vie d'André Dang est un roman. Né en 1936, en Nouvelle-Calédonie dans la pauvreté, il est aujourd'hui la cheville ouvrière de deux usines métallurgiques de nickel de taille mondiale. Doué d'un sens inné des affaires, cet homme énigmatique a bouleversé, dans les années 1970, les mœurs coloniales de l'économie calédonienne, alors aux mains d'une poignée de familles. Sa réussite a fait des jaloux, ses amitiés ont dérangé. Proche du leader indépendantiste, Jean-Marie Tjibaou, André Dang a été contraint à l'exil, en 1984, au plus fort des affrontements entre Kanaks et Caldoches. Depuis les accords de Matignon, signés en 1988, « le Viêt » est l'homme providentiel des Kanaks. Anticolonialiste convaincu, André Dang est parvenu, en moins de deux décennies, à les hisser parmi les grands du nickel. Dans cet ouvrage, écrit à quatre mains, le lecteur découvrira un destin atypique et les facettes méconnues de la Nouvelle-Calédonie, d'hier et d'aujourd'hui.
224 pages, nombreuses photos couleur, 14,5 x 22 cm

LE PRÊTRE ET LE JUGE. NOUVELLE-CALÉDONIE 2014
LE PÈRE APIKAOUA S'ENTRETIENT AVEC LE MAGISTRAT JEAN-PAUL BRISEUL.
Les entretiens contenus dans cet ouvrage retracent l'itinéraire, personnel et spirituel, d'un prêtre kanak, durant un quart de siècle, au cœur même de l'histoire calédonienne. Au fil des entretiens, les deux auteurs, le père Apikaoua et Jean-Paul Briseul, abordent des thèmes aussi divers que la nature, l'avenir de la Nouvelle-Calédonie, la beauté, la botanique, le bougna, le peuple kanak, les squats, et bien d'autres, selon un plan très libre qui épouse les détours naturels et souvent imprévus, de la parole.

Le ton choisi s'écarte résolument du langage convenu et du « politiquement correct », pour nous inviter, à un moment où la Nouvelle-Calédonie s'engage dans une phase décisive de son destin, à une nécessaire conversion du regard sur nous-mêmes, sur l'Autre et sur le monde.

Tout au long de l'année 2013, le père Roch Apikaoua et Jean-Paul Briseul se sont rencontrés, à intervalles plus ou moins réguliers, pour parler ensemble, discuter, échanger. Le fil conducteur de ces entretiens était leur vision de la Nouvelle-Calédonie actuelle et à venir, éclairée par leur expérience respective de prêtre pour le père Roch, de magistrat pour J.-P. Briseul.

Les deux visions, l'une mélanésienne, l'autre occidentale, portent sur des sujets aussi divers que : le grand frère assassiné, la tête d'Ataï, les squats, la médecine traditionnelle kanak confrontée à la médecine occidentale, ces deux visions peuvent-elles se rejoindre pour un « vivre ensemble » en Nouvelle-Calédonie ?
Les auteurs :

Roch Apikaoua est né à Yaté en 1955. Il est prêtre du diocèse de Nouméa en Nouvelle-Calédonie. De 1978 à 1985, il fait ses études au séminaire de Suva (îles Fidji). Le 15 décembre 1985, il est ordonné diacre à Mahamate-Balade, commune de Pouébo. De 1985 à 1987, il exerce son ministère diaconal à Thio. Le 18 décembre 1987, il est ordonné prêtre à l'île des Pins. De 1988 à août 1990, il est prêtre à La Conception, commune du Mont-Dore. De septembre 1990 à juin 2001, il est curé de l'église du Vœu de Nouméa. De septembre 1995 à juin 1996, il effectue une année de formation à l'Institut catholique de Paris. Depuis juillet 2001, il est administrateur de la cathédrale de Nouméa. En 1997, il est nommé vicaire général de Mgr Calvet pour l'archidiocèse de Nouméa.

Jean-Paul Briseul, magistrat administratif, actuellement en poste à Nouméa, a notamment exercé les fonctions de premier conseiller à l'ambassade de France à Bamako, a participé aux travaux de la Commission électorale lors de la transition démocratique en Afrique du Sud, après avoir été observateur des Nations Unies lors de l'accession à l'indépendance de la Namibie. Au cours d'un long détachement dans le corps préfectoral, il a été, notamment, le collaborateur des préfets Bernard Grasset et Jean-François Carenco.


Tous les ouvrages ci-dessus sont disponibles au salon des voyageurs du Tour du Monde
ci-dessous le lien pour découvrir la liste  complète des ouvrages de notre bibliothèques du salon des voyageurs
Liste détaillée des ouvrages disponibles dans notre salon d'hôtes 

Suggestion de films 

  • les médiateurs du pacifique  2 heures de Charles Belmont.
avril 1988. Tandis que la guerre civile fait rage en Nouvelle-Caledonie, Michel Rocard, alors Premier ministre invente, pour retablir la paix, une solution inedite: une mission de dialogue composée de sept hommes totalement differents, les mediateurs du Pacifique. Ce film est disponible au salon des voyageurs du Tour du Monde

  • L'archipel des forçats. Un film de Jacques-Olivier Trompas écrit en collaboration avec José-Louis Barbançon. Un film remarquable . Il était temps qu'un film permette d'entrer dans ce qui a fait "l'histoire des caldoches." Un film touchant, émouvant et très fidèle à ce qui permet de comprendre une trajectoire. On ne peut comprendre la calédonie en son entier s'il manque une partie de ce que retrace le film.  Ce film est disponible au salon des voyageur du Tour du Monde

  • Tjibaou le pardon un film de Gilles Dagneau 52mn ; excellent film pour comprendre l'âme mélanésienne. Un an après la signature des accords de Matignon en juin 1988, l'assassinat de Jean-Marie Tjibaou par Djubelly Wéa, un militant d'Ouvéa, a été un véritable coup de tonnerre dans la fragile paix retrouvée en Nouvelle-Calédonie. La mobilisation de l'ensemble des forces politiques, à Paris et à Nouméa, avait permis de sauver et de conforter le processus des accords. Mais le geste de Djubelly Wéa a précipité dans le deuil et la douleur deux épouses et deux familles : les Tjibaou et les Wéa. L'incompréhension s'est vite transformée en rejet puis en haine. Avec le temps, un véritable mur s'est érigé entre Ouvéa et Hienghène. Entre les Tjibaou et les Wéa. Quinze ans après, Marie-Claude Tjibaou et Manaky Wéa se retrouvent et s'embrassent. La scène se déroule à Hienghène et plus précisément à Tiendanite, dans le petit village de Jean-Marie Tjibaou. Ce 17 juillet 2004, la famille Tjibaou accepte de se soumettre à la coutume du pardon envers la famille Wéa.  Ce film est disponible au salon des voyageurs du Tour du Monde

  • La Nouvelle-Calédonie : colonie pénitentiaire (1863-1931)  Auteurs : Isabelle Amiot et le CDP; Support : 2 DVD et 1 livret;
Ce DVD propose un voyage dans l'histoire de la Nouvelle-Calédonie et de la France, au temps où la Nouvelle-Calédonie était une colonie pénitentiaire.
Pourquoi et comment la France affecte-t-elle la Nouvelle-Calédonie à la transportation, à la déportation, à la rélégation ?
Qui sont les condamnés à l'application de la peine des travaux forcés et à l'exil à La Nouvelle ? Dans quels lieux de l'archipel ont-ils vécu et quelles ont été leurs conditions de vie ?
Quels sont les prolongements dans l'histoire du peuplement et de la mise en valeur de cette colonie ?
Qu'en reste-t-il aujourd'hui dans la mémoire collective et le patrimoine des Néo-Calédoniens ?
En déchiffrant les archives et les vestiges, en écoutant les historiens et les acteurs du patrimoine, ce document cherche à susciter l'intérêt et à fournir des éléments de réflexion.
Il est destiné tout à la fois aux enseignants et aux élèves, au grand public calédonien et aux visiteurs.


  • Le Bal du gouverneur  est un film français réalisé et adapté par Marie-France Pisier du roman éponyme écrit par cette dernière en 1984 aux éditions Grasset & Fasquelle, produit en 1988 et sorti en 1990.
En 1957, alors que la Nouvelle-Calédonie doit passer du statut de colonie à celui de territoire d'outre-mer et que donc est organisé le tout dernier « bal du gouverneur », la jeune Théa Forestier (Vanessa Wagner), fille du sous-gouverneur Charles Forestier (Didier Flamand) et de son épouse Marie (Kristin Scott Thomas), doit faire face à des évènements qui vont la faire passer de l'adolescence à l'âge adulte. Jeune fille effrontée, entretenant des relations fortes avec sa meilleure amie Isabelle (Edwige Navarro) qu'elle terrorise et son jeune frère Benoît (Renaud Ménager) qu'elle martyrise et défend à la fois, elle mène alors une vie insouciante dans cette colonie tropicale. Mais tout se transforme rapidement. Ses parents s'éloignent l'un de l'autre en raison de la relation ambigue que Marie entretient avec le Dr. Michel Royan (Laurent Grévill), médecin anti-conformiste et défenseur à la fois des Kanaks et des ouvriers de l'usine de la Société le nickel. Mais surtout, elle apprend que sa meilleure amie, Isabelle (Edwige Navarro), lui a caché qu'elle allait bientôt quitter l'île en raison de la mutation de son père. Ce film est disponible au salon des voyageurs du Tour du Monde

  • L'ordre et la morale : 2011 -  un film de Mathieu Kassowitz.  Cefilm a  fait l'objet de nombreux débats en NC.
Drame d'Ouvéa, survenu en Nouvelle-Calédonie en 1988. Ce film est disponible au salon des voyageurs du Tour du Monde

  • Terre violente ; réalisé par Michael Offer. Une grande saga en 3 parties qui retrace 100 histoire de la NC à travers trois destins de femmes.  . Première partie : 1888-1908 "Hélène" (1h32) - Deuxieme  partie : 1925- 1946 "Jeanne".(1h30)  - Troisième partie  : 1969-1988 "Anna". (1h30)  Ce film est disponible au salon des voyageurs du Tour du Monde
Cliquez pour agrandir l'image

Des livres...

Des films  et documentaires 


Le Tour du Monde" Le gîte des voyageurs  en Nouvelle-Calédonie,  Col de Katiramona secteur "Les Fougères" à Dumbéa/ Païta sur la RT1
Contact :  tour-du-monde@mls.nc  - Tel 00 (687) 84 96 54.
ADRESSE POSTALE : BP 16 442 - 98804 Nouméa Cedex Nouvelle Calédonie
"Tour du Monde", chambres et table d'hôte; le gîte des voyageurs" est une marque déposée et protégée : INPI N° national 15 4 159 471

Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS